La Charge mentale : Une affaire au féminin mais pas une fatalité !

charge mentale - Aix en Provence

Un quotidien de plus en plus lourd à gérer, un environnement anxiogène, une pression au travail et notre cerveau surchauffe ! Penser, anticiper, exécuter, déléguer…C’est ce que l’on appelle la charge mentale. Ses racines peuvent être profondes et ses conséquences multiples mais des pratiques alternatives existent pour l’apaiser.

La charge mentale n’est pas une maladie en soi au sens clinique du terme. C’est plutôt un état de surcharge intellectuelle provoqué par un flux de pensées en continu et simultané sur la « to do list » domestique, parentale ou professionnelle à réaliser. Elle touche principalement les femmes qui endossent plusieurs rôles durant leur journée et ont du mal à tout gérer « parfaitement » ! Même si les codes ont changé et que les hommes s’impliquent de plus en plus dans les tâches ménagères et dans l’éducation des enfants, les femmes restent parfois emprisonnées dans leurs croyances transmises dès leur plus jeune âge. Elles sont dès lors, nombreuses à vouloir réussir sur tous les fronts avec une exigence extrême et ce au détriment de leur santé mentale.

La charge mentale provoque une forte anxiété et a pour conséquence un déséquilibre psychique et physique caractérisé entre autres par : des insomnies, des changements d’humeur, des troubles alimentaires, des blocages musculaires et des dépressions jusqu’au burn-out !

Alors pour alléger l’esprit, lâcher prise sur le quotidien et regagner en sérénité, nous avons retenu 4 méthodes dites douces dispensées au cabinet « Centre C.A.R.E » à Aix-en-Provence.

N°1 Acupuncture par Christine Bouchard

La première solution retenue est l’acupuncture. Méthode de médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture agit sur des symptômes légers comme les insomnies, l’anxiété et la fatigue. Par stimulation des méridiens, l’acupuncture permet de rééquilibrer les énergies et faire fonctionner correctement les organes tels que le foie souvent impacté par la fatigue.

N°2 Somatopathie par Monika Ryduchowska

La deuxième solution se porte sur une pratique peu connue : la somatopathie ou l’ostéopathie douce. En véritable cartographe, le somatopathe agit sur les blocages traumatiques ou psycho-émotionnels au niveau des cervicales et des épaules avec une manipulation douce et progressive libérant ainsi la charge psychique intériorisée.  

N°3 Hypnothérapie par Virginie Tura

Enfin la troisième solution retenue est l’hypnothérapie. Cette pratique « mal connue » apporte autant des soins énergétiques que des méthodes de relaxation en travaillant sur la mise en place de mécanismes ressources pour faire lâcher prise. L’hypnothérapeute agit tant sur les symptômes que sur les causes de la charge mentale qui est souvent liée à d’autres facteurs comme l’éducation et les croyances ou encore les 5 blessures de l’âme (à découvrir lors d’un prochain article) !

La diminution de la charge mentale se travaille aussi au quotidien en pratiquant une activité physique régulière libérant ainsi de l’endorphine ou simplement en apprenant à dire NON ! Malgré la pression sociale d’être parfait et performant en tout, on a le droit d’en faire moins, on a le droit de demander de l’aide, on a le droit de se tromper….Et ce sans altérer nos qualités !

Derniers articles
Toutes nos Rubriques

Découvrez le petit dernier AixClam 360° !