Du Vintage à l’Upcycling : la conquête des aixois !

Blow up - mode vintage aix en provence

Bien plus qu’une mode, les vêtements ou accessoires d’occasion brisent les codes de la consommation fast fashion. Du vintage à la tendance surcyclée (upcycling), les français optent pour un look personnalisé, écoresponsable et durable.

Il y a quelques années encore, la sape, la fripe, les vêtements de seconde main véhiculaient une image d’une personne ringarde avec des revenus limités. Aujourd’hui les temps ont changé car le marché du vintage représente désormais plus d’un milliard d’€ de CA dans l’Hexagone. Un engouement qui s’étend jusqu’à Aix avec la présence de plus de 10 boutiques de friperie dont 4 ont retenu notre attention.

Blow-up

Blow-up est une véritable institution dans l’univers du vintage sur Aix en Provence. Avec son concept rétro, la boutique qui a plus de 12 ans d’existence nous immerge dans les années 60, 70, 80 et 90 avec des vêtements et accessoires impeccables chinés auprès de professionnels par Emilie Combes, propriétaire de l’enseigne. Aujourd’hui c’est Aurélia, vendeuse depuis 2 ans chez Blow-up, qui nous accueille : Aurélia, quelle est votre analyse sur l’engouement du vintage ?

« Le vintage n’est plus une question d’âge ni de revenu, il s’adresse à un public large en quête d’un style mais aussi de sens. Les vêtements d’antan étaient confectionnés avec des matières nobles et avec un réel savoir-faire, garantissant leur longévité ! Aujourd’hui les gens commencent à en avoir assez de la fast fashion, cette mode de l’hyperconsommation où tout le monde est habillé pareil avec des vêtements mal coupés qui ne durent que le temps d’une saison. Nos clients souhaitent des pièces uniques réutilisables à l’infini et accessibles pour leur bourse. »

Aurélia Blow-up

C’t’ici

C’t’ici est une petite boutique bien agencée tenue par Florence depuis 7 ans. Ici pas de pièces rétro mais plutôt un dépôt vente de vêtements moyenne et haute de gamme ainsi qu’un large choix de sac à main au nom évocateur : Lancel, Longchamps, Burberry, Vitton…Florence comment décrieriez-vous votre shop ?

« Je dirais que ma boutique regroupe des pièces choisies avec soin selon les tendances du moment et restent à des prix abordables allant de 20€ à 500€ pour les produits les plus rares. Je mise sur la qualité, la marque et la tendance.»

Florence C’t’ici

Rétronome

Rétronome c’est d’abord un e-shop ouvert depuis 2 ans et un show room ouvert depuis quelques mois au sein de l’espace Rue Piétonne. Laura, créatrice de l’enseigne Rétronome est une férue des pièces vintages qu’elle choisit selon un cahier des charges bien établi : provenance, matière et style !  Laura, quel est le type de produit que vous vendez le plus ?

« Il y a une tendance qui s’est développé depuis la crise sanitaire, à savoir l’achat de belle lingerie vintage. Et j’avoue que ce sont des pièces magnifiques avec de la dentelle délicate aux finitions subtiles qui mettent en valeur le corps des femmes. Mes clientes en raffolent ! Elles peuvent acquérir de jolis corsets à moins de 50€ alors pourquoi s’en priver quand on voit le prix de la lingerie haute gamme d’aujourd’hui. »

Laura Rétronome

Vintage Room

Vintage Room, c’est le petit dernier du quartier vintage. Ouvert depuis mars 2021 par Marie, aixoise de naissance, Vintage Room achète ou troc les vêtements et accessoires d’hier et d’aujourd’hui auprès de particuliers. On retrouve des pièces avec des finitions magnifiques qui ne nous laissent pas indifférentes…D’ailleurs Marie comment choisissez-vous vos produits ?

« Je n’ai pas de méthode particulière, c’est au feeling…cela fait longtemps que je chine des vêtements et je crois que c’est instinctif maintenant. Biensûre, je regarde toujours la qualité de la pièce en premier mais aussi les détails, les finitions…et il m’arrive parfois de les remettre sur pied avec un bon nettoyage et un peu de couture ! Ce que l’on appelle de l’upcycling : faire du neuf avec du vieux. »

Marie Vintage Room

Derniers articles
Toutes nos Rubriques

Découvrez le petit dernier AixClam 360° !