Omicron s’invite à nos fêtes de fin d’année !

omicron aix en provence

Voilà un invité dont on se serait bien passé et pourtant le variant Omicron débarque dans les Bouches du Rhône pour les fêtes de fin d’année. Les organismes publics débordés et fatigués essayent tant bien que mal de résister au raz de marée Omicron.

Situation alarmiste ?

L’hôpital d’Aix en Provence a déclenché le niveau 2 du Plan blanc et prévoit la déprogrammation de certaines opérations. En cause, les 56 cas Covid enregistrés ces derniers jours dont la moitié en réanimation. Le directeur de l’hôpital d’Aix nous explique la situation :

« Le personnel hospitalier est fatigué et sous tension. Contrairement à la première vague, le confinement n’est pas mis en place ce qui signifie que le service des urgences continue à fonctionner avec plus de 100 à 120 passages par jour. On constate une fréquentation similaire à la première vague alors même que 80% de la population est vaccinée […]. 90% des patients hospitalisés ne sont pas vaccinés et 100% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés. »

Michel Estienne

A l’échelle du département, ce ne sont pas moins de 480 lits qui sont dédiés actuellement au Covid. Les Bouches du Rhône est l’un des départements les moins vaccinés de France avec seulement 69% de sa population au parcours vaccinal complet contre 77% dans l’hexagone. Omicron se propage à vitesse « Grand V » et touche désormais les jeunes âgés de 10 à 19 ans et les adultes de moins de 40 ans avec un taux d’incidence compris entre 1052 et 1129.

Retour à la case départ

Conséquence directe de cette nouvelle vague, 17% des tests réalisés sont positifs au Covid, les laboratoires peinent à délivrer les résultats en moins de 24h. La vie scolaire est également fortement impactée : on dénombre à ce jour 13 classes et 2 crèches fermées. Face à ce raz de marée, les centres sociaux, les cantines et les garderies renforcent leur protocole sanitaire et l’université Aix-Marseille annule toutes les manifestations liées à la vie étudiante en assurant les cours jusqu’au 15 janvier en distanciel. Du côté de l’hypercentre aixois, les forces de police nationale intensifient les contrôles de Pass sanitaire dans les restaurants et bars et sont appuyées par la police municipale mobilisée sur les marchés dont celui de Noël où le port du masque est obligatoire.

Intensification de la campagne de vaccination

Au plus fort de la crise sanitaire, les vaccins Pfizer sont en « rupture de stock », les dernières doses disponibles seront administrées aux jeunes de moins de 30 ans dont les enfants fragiles qui accèdent à leur première dose depuis aujourd’hui. Pour le reste de la population, primo vacciné ou simple rappel, ce sera Moderna qui prendra la relève à partir du 30 décembre et ce jusqu’au rééquilibrage des stocks.

Le variant Omicron met de nouveau à l’épreuve le moral des français dans une période propice aux rassemblements et éprouve la résistance du personnels soignants à l’aube de leur départ en congés.

Derniers articles
Toutes nos Rubriques

Découvrez le petit dernier AixClam 360° !